Page 1 sur 1

Adieu les bobos, place aux hipsters !

Posté : lun. 08 mai 17, 16:40
par Lorelei
Le phénomène hipster. Une avant-garde chic mais sans art

Image

Il y eut d’abord les hipsters blancs, au début des années 2000. Puis les verts, plus écolos. Ces derniers temps, la tribu est devenue planétaire, explique Mark Greif, exégète du mouvement.

A Paris, le mot hipster* a gardé un parfum d’Amérique. Et pourtant on peut l’entendre à propos des “branchés” et des “bobos” au cours d’une conversation sur la culture jeune des grands centres urbains. Ce mot désigne également les membres d’une avant-garde, adeptes d’un chic négligé, prenant part à un mouvement de gentrification, d’embourgeoisement, des quartiers populaires. En élisant domicile dans ces faubourgs, ils repoussent les limites du territoire occupé par les classes riches au-delà des centres-villes - au-delà d’Oberkampf, au-delà de Belleville. A Londres, les quartiers de Hackney et de Bethnal Green sont des bastions hipsters - comme on en trouve à New York ou à Los Angeles. A Berlin, la presse cherche où situer les origines de ce phénomène, avant son apparition à Prenzlauer Berg ou à Mitte, et à New York dans le Lower East Side et à Williamsburg. Ce qui étonne les observateurs, c’est la rapidité avec laquelle ce mot s’est répandu - de Stockholm à Tel-Aviv, de Toronto à São Paulo. Et toute la question est maintenant de savoir si nous sommes en train d’assister à la naissance d’une nouvelle classe avec un
caractère social, économique et idéologique propre.

La suite ici :
http://www.courrierinternational.com/ar ... sans-art-0

Re: Adieu les bobos, place aux hipsters !

Posté : mar. 09 mai 17, 17:48
par haddock
:fou:

Et ils coupent les arbres sur demande ? :yep2: :mdr: !rigoler!

Re: Adieu les bobos, place aux hipsters !

Posté : mar. 09 mai 17, 18:11
par Lorelei
C'est vrai qu'ils ressemblent à des bûcherons, branchés :mrgreen: :mdr: