Le roman d'outre-tombe d'Alexandre Dumas

Image Partageons sur les livres, les auteurs littéraires, les poètes, les philosophes, etc.
Répondre
Opaline
Docteur Honoris Causa
Docteur Honoris Causa
Messages : 65402
Enregistré le : lun. 16 mai 05, 12:15

Le roman d'outre-tombe d'Alexandre Dumas

Message par Opaline » lun. 06 juin 05, 8:32

"Le Chevalier de Sainte-Hermine", le roman d'outre-tombe d'Alexandre Dumas

PARIS (AP) - vendredi 3 juin 2005, 18h49 - Un roman inédit d'Alexandre Dumas, "Le Chevalier de Sainte-Hermine", sort ce vendredi en librairie, 135 ans après la mort de l'auteur des "Trois Mousquetaires" et du "Comte de Monte-Cristo". Claude Schopp, docteur en littérature et spécialiste de Dumas, a reconstitué l'oeuvre inachevée qui était parue en feuilleton dans une revue.

"En faisant des recherches aux archives, j'ai trouvé une lettre de Dumas" où il parlait de ce roman, a raconté à l'Associated Press Claude Schopp, qui a fait cette découverte il y a une dizaine d'années. "J'ai conclu qu'il y avait un texte de Dumas dans la revue 'Le Moniteur universel'", a-t-il ajouté en expliquant qu'il avait alors consulté les exemplaires de 1969.

"A mon grand ravissement, dès la première bobine, c'est 'Le Chevalier de Sainte-Hermine' qui paraissait en feuilleton", a-t-il confié. "Ce qui m'a passionné, c'est que ce roman correspondait à l'oeuvre manquante dans l'histoire de Dumas".

L'écrivain voulait en effet doubler l'histoire de France par la voie romanesque afin d'instruire le peuple. Et il y avait jusqu'à présent un trou entre 1797 ("Les Compagnons de Jéhu") et 1815 ("Le Comte de Monte-Cristo"). C'est là que s'insère "Le Chevalier de Sainte-Hermine".

Le personnage principal, Hector, doit accomplir un devoir de vengeance auquel il ne peut échapper: son frère aîné a été fusillé, le second est promis à la guillotine. Durant les 900 pages du roman, le chevalier connaît les persécutions de Fouché, les champs de bataille napoléoniens -même un face à face avec l'amiral Nelson à Trafalgar-, et moult mésaventures en Italie. Il rencontre Joséphine, Talleyrand, le duc d'Enghien.

"C'est le dernier roman qu'il a jamais écrit. Ca ressemble à un testament", souligne Claude Schopp en louant "la beauté du texte". "On sent qu'il lutte avec l'ampleur du matériel avec lequel il travail. Ca rend les choses encore plus belles".

Claude Schopp a achevé -en italique- l'épisode qu'Alexandre Dumas avait laissé en suspens. Mais, en se basant sur le plan du roman qu'il a retrouvé, il affirme que d'autres épisodes manquent. "Je vais proposer d'écrire le roman entier", a-t-il dit. "Je ne suis pas Dumas mais, si je suis toujours vivant, je vais proposer de l'écrire l'année prochaine". AP

Répondre

Retourner vers « Le café des lettres et de la philo »