L'appétit vient en mangeant

Image Partageons sur les livres, les auteurs littéraires, les poètes, les philosophes, etc.
Répondre
Opaline
Docteur Honoris Causa
Docteur Honoris Causa
Messages : 65402
Enregistré le : lun. 16 mai 05, 12:15

L'appétit vient en mangeant

Message par Opaline » lun. 06 juin 05, 17:46

L'appétit vient en mangeant

Jacques Amyot, fils d'un pauvre corroyeur de Melun, se sauva de la maison paternelle, à l'âge de dix ans, à la suite d'une peccadille dont la sévérité de son père lui faisait redouter les conséquences. D'abord petit commissionnaire à Paris, il fut ensuite chargé de conduire des enfants au collège, obtint de s'asseoir dans un coin de la salle pendant les cours, et en profita si bien qu'il devint le savant Amyot, le traducteur de Plutarque, et l'un des véritables créateurs de la belle langue française.

Avant d'arriver aux honneurs, Amyot avait coutume de dire : « Le plus petit bénéfice suffirait à mes vœux. » Le roi lui donna la riche abbaye de Bellozane. Plus tard, l'évêché d'Auxerre étant devenu vacant, Amyot le demanda et l'obtint :
— Je croyais cependant, dit le roi à cette occasion, que vos vœux se bornaient à un petit bénéfice.
— Sire, répondit Amyot, l'appétit vient en mangeant.

Cette spirituelle réponse a vulgarisé le proverbe, si elle ne l'a pas créé.


source : Dictionnaire des curieux (1880)

Répondre

Retourner vers « Le café des lettres et de la philo »