Paradigme et dogmes

Image Partageons sur les livres, les auteurs littéraires, les poètes, les philosophes, etc.
Répondre
Avatar du membre
Jihelge
Conseil Général
Conseil Général
Messages : 6355
Enregistré le : mer. 23 déc. 09, 12:54
Localisation : La Réunion
Contact :

Paradigme et dogmes

Message par Jihelge » mer. 20 mars 13, 7:31

D'où viennent les dogmes (socio éducatifs, religieux, financiers) qui enferment nos pensées et nous contraignent à vivre selon un modèle obsolète ou non conforme à l'idéal humaniste ?
La révolution passifiste est-elle possible ?
peut on renoncer à des paradigme remettant des dogmes en cause sans écorner la sensibilité de la croyance de certains ?
Un paradigme doit il automatiquement entrainer la ghéttoisation ou l'inverse doit ils être imposé à ceux qui en ont un autre (ou pas) ?
Un paradigme entraine-t-il automatiquement un dogme ?

rappelons le principe du paradigme :
Des chercheurs lancent une expérience. Ils décident d'enfermer 5 singes dans une cage dans laquelle ils placent au centre un escabeau. Au-dessus de l'escabeau est suspendu au plafond un régime de bananes.
Un premier singe grimpe sur l'escabeau et tente de décrocher les bananes. En arrivant au sommet de l'escabeau, avant même de décrocher le précieux butin, une pomme d'arrosage se déclenche et tous les singes sont aspergés d'eau. Le singe redescend rapidement sans son trésor surpris par l'évènement inattendu.
Les différents singes répètent successivement cette initiative avec les mêmes résultats et sont sanctionnés systématiquement par l'arrosage.
Une prise de conscience collective s'installe. La règle est la suivante: "un singe qui gravit l'escabeau va déclencher le système et mouiller tous les occupants, donc il ne faut pas laisser un singe monter à l'escabeau".
Les singes se retrouvent donc narguer par ce régime de bananes qui n'attend plus qu'à être consommé. Certains singes décident malgré tout de prendre des initiatives et de tenter le défi.
Malheureusement, la règle qu'ils ont adoptée fait que lorsqu'un singe tente de monter, les autres le passe à tabac.
Les chercheurs décident à ce moment de lancer l'étape 2 de leur expérience: ils décident de sortir le premier singe et de le remplacer par un autre extérieur qui ne connait pas encore la règle du système.
Comme ils s'y attendent, le nouvel occupant tente de gravir l'escabeau pour décrocher le régime de bananes et les 4 autres singes lui tombent dessus.
Les chercheurs décident ensuite de procéder à un remplacement successif des singes de l'étape 1 par des singes extérieurs. Tous ont été renouvelés et ceux-ci ont vite appris à leur dépend la règle instaurée. La situation est telle que désormais plus aucune initiative n'est menée.
Les chercheurs lancent donc l'étape 3 qui consiste à enlever la pomme d'arrosage automatique et d'observer le comportement des singes. Comme prévu, les occupants s'auto-censurent et le régime de bananes reste suspendu. Si l'on introduit de nouveaux singes, le schéma est répété et ceux-ci comprendront vite la règle du groupe, règle fondamentale de cohabitation.
La morale de l'histoire est que chacun de nous incarne des croyances et des valeurs, nous percevons notre environnement sous un certain angle. C'est notre paradigme, notre vision du monde extérieur avec ses règles et ses schémas de pensées que nous reconduisons de générations en générations.
Notre éducation, le système dans lequel nous sommes intégrés, pays, entreprise, famille, nous formatent tel que les singes de l'expérience.
Appliqué à notre travail, les codes sont connus et nous renonçons parfois à les remettre en cause

Le débat est ouvert :-)
On ne voit bien qu'avec le cœur, l'essentiel est invisible pour les yeux

Avatar du membre
haddock
Conseil Régional
Conseil Régional
Messages : 11508
Enregistré le : lun. 07 nov. 11, 15:06

Re: Paradigme et dogmes

Message par haddock » jeu. 21 mars 13, 20:33

Très beau sujet JPG, J'y réponds en rentrant ;-)

Avatar du membre
Jihelge
Conseil Général
Conseil Général
Messages : 6355
Enregistré le : mer. 23 déc. 09, 12:54
Localisation : La Réunion
Contact :

Re: Paradigme et dogmes

Message par Jihelge » ven. 22 mars 13, 7:11

quelques pistes :
Dogme : Principe incontestable d'une doctrine. Affirmation considérée comme fondamentale, incontestable
(du grec δόγμα dogma : « opinion » et δοκέω dokéô : « paraître, penser, croire »)

Le mot paradigme tient son origine du mot grec ancien παράδειγμα / paradeïgma qui signifie « modèle » ou « exemple ».
Un paradigme est une représentation du monde, une manière de voir les choses, un modèle cohérent de vision du monde qui repose sur une base définie.

On observe donc : Le dogme est affirmé alors que le paradigme est une vision du monde sur une base définie.

Mais lorsque la base disparait (oubli de la douche ou absence du pommeau de douche) ou que le référent de démonstration de la base disparait. Le paradigme devient bien une affirmation.
Est-ce qu'en ce sens tout paradigme deviendrait dogme ?

Je pense qu'une approche successive de la réflexion s'impose si l'on veut répondre aux premières questions posées et peut être en dévouvrir d'autres.
On ne voit bien qu'avec le cœur, l'essentiel est invisible pour les yeux

Avatar du membre
Lorelei
Administration
Administration
Messages : 84448
Enregistré le : lun. 16 mai 05, 11:50
Contact :

Re: Paradigme et dogmes

Message par Lorelei » ven. 22 mars 13, 8:17

Cette expérience avec des singes me fait penser à l'effet de la conscience collective.
Heureusement, l'être humain n'est pas un singe, enfin quelques uns ne se comportent pas comme tels, et osent apprendre à penser et apprendre par eux-mêmes sans se soumettre ni aux dogmes, ni au paradigme, en se prouvant à eux-mêmes puis aux autres qu'un autre monde est possible.
Par exemple, en faisant preuve de réflexion, et en prenant un autre chemin pour atteindre le régime de bananes :grin:
"On reconnait le degré de civilisation d'un peuple à la manière dont il traite les animaux" Gandhi

Avatar du membre
haddock
Conseil Régional
Conseil Régional
Messages : 11508
Enregistré le : lun. 07 nov. 11, 15:06

Re: Paradigme et dogmes

Message par haddock » dim. 24 mars 13, 20:53

Ton sujet JLG, je ne sais plus par quel bout le prendre,
il me paraissait évident mais j'ai fait déjà 2 brouillons de réponse et toujours pas convaincu
que je sois dedans.
Entre temps d'autres idées me sont venues , et je les ajouterai..
Voilà donc une mouture un peu basée sur le scientifique, mais qui colle un peu..

donc :
Quand Le Verrier a découvert Neptune, c'est en appliquant des lois de Newton/Keppler.
En effet avec ses observations et la connaissance de ces lois il a dit que tel jour à tel endroit dans le ciel on devait trouver une planète. ce qui s'avéra vrai.
Ce détail fit que les lois scientifiques bien établies étaient crédibles et aussi prédictives, en ce sens qu'on pouvait à l'avance savoir ce qu'un objet allait faire dans telles ou telles conditions.
Cela encourageât fortement les croyances scientifiques, et fit aussi que plus rien ne serait pareil.
La Relativité, vint parfaire les choses en séparant les domaines des vitesses lentes et luminiques.
Mais c'est avec les loi de Newton qu'on envoya les Apollo sur la lune , et pas avec autre chose :yes:
Quelles certitudes là ! Ressemblant à des dogmes
Mais voilà, en lisant des textes scientifiques du début du 20 eme, parlant justement de la Science , du Déterminisme et toute la "philosophie" qui entoure ces choses là, je découvrais que si la terre avait été légèrement enveloppée de brume, nous cachant les étoiles, les planètes, l'homme n'aurait pas pu établir toutes ces lois primitives de la dynamique des astres qui ouvraient la croyance en des choses mesurables, mesures dictées par des lois mathématiques.
Le Monde ne ressemblerait en rien au notre, à cause d'un peu de brume.
Je fais un raccourci ,si la vie existe ailleurs sur d’autre planètes, pour dire qu'ils n'auront à environnement différent,
pas les mêmes théories peut être.
Déjà, on peut percevoir que les sensations ressenties, sont à la base de toute intuition , créant une théorie, puis un paradigme et dogme ensuite.
L'essentiel est que ceux ci décrivent "une réalité" perçue.
Aurions nous aussi les mêmes bases mathématiques ?
Je n'ai pas de réponse.

Peut être ai je axé le sujet sur ce que j e"perçois" le mieux, mais c'est un début de réponse.. :grin:

Avatar du membre
Jihelge
Conseil Général
Conseil Général
Messages : 6355
Enregistré le : mer. 23 déc. 09, 12:54
Localisation : La Réunion
Contact :

Re: Paradigme et dogmes

Message par Jihelge » mar. 26 mars 13, 19:50

Intéressant vos réflexions :
Haddock tu regarde le coté observation du présenti par rapport à l'approche de la Vérité.
La vérité effectivement personne ne l'a et ne l'aura jamais. Le paradigme est une perception du monde qui établit une vérité qui fait alors force de loi.

Le problème c'est quand l'habitude socio-culturelle vient remplacer le jugement au nom de "on a toujours fait comme ça", ou encore pire "c'est ma culture". Raisonnement qui nous obligerait en le poussant à l'absurde à attendre la foudre pour avoir du feu. Ne nous y méprenons pas, j'ai rencontré de jeune ingénieurs parlant de "science officielle" et rejettant en bloc toute idée nouvelle. balayant d'un revers de la main une phrase fondatrice de la démarche secientifique "il faut savoir regarder les choses selon un autre point de vue", et "il faut savoir douter pour remettre en cause".

Certes un peu de brume aurait bien changé les choses sur notre terre, et si les femmes avaient été plus écoutées qu'asservies le monde serait franchement plus vivable (c'est une opinion mais ça n'angage que moi)

Le problème c'est le fameux on a toujours "fait comme ça". Effectivement Lory (ah ma princesse :coeur5: ) le problème des gens dogmatiques ou enfermés dans leurs vérités refusent le pas de coter nécessaire pour mieux réfléchir autrement et se remettre en cause. C'est là que l'on trouve tous les extrémistes (religieux, anti religions, racistes, ecolo à donf, anti-écolos, ....) et avec des mélanges curieux nuançant ces positions plus ou moins extrèmes.
Malheuresement ma princesse je ne partage pas ton point de vue optimiste, pour moi il y a beaucoup de ces "singes" qui refusent de se remettre en cause, de remettre en cause le système , dans lequelle ils s'enferment volontairement comme dans un cocon douillet.
C'est pratique et confortable de ne pas bousculer les choses. ils ont même créé le "politiquement correcte" et le "ah pas d'ça chez nous ma bonne dame". Si demain il devait y avoir nécessité plus personne n'irait sur les barricades pour défendre des idéaux.

Est-ce que le paradigme est succeptible de devenir un dogme peut être, je le pense.
C'est en tout cas une démarche sclérosante de la pensée libre.

Nous ne sommes pas libre dès que nous nous enfermons dans ces vérités que l'on s'impose comme inébranlables.

Ta signature le dit bien Lorelei. ;-)
On ne voit bien qu'avec le cœur, l'essentiel est invisible pour les yeux

Répondre

Retourner vers « Le café des lettres et de la philo »