Merci monsieur de la Fontaine ....

Image Partageons sur les livres, les auteurs littéraires, les poètes, les philosophes, etc.
Répondre
roberto
Conseil Régional
Conseil Régional
Messages : 11398
Enregistré le : mar. 27 janv. 09, 14:27

Merci monsieur de la Fontaine ....

Message par roberto » sam. 29 nov. 14, 16:20

Jean de la Fontaine n'a pas écrit que des fables animalières...
Merci, Monsieur de la Fontaine, pour cette jolie histoire pleine de ... folie !


Invitation de la Folie !(fable de Jean de la Fontaine).


- La Folie décida d'inviter ses amis pour prendre un café chez elle.

- Tous les invités y allèrent.

- Après le café la Folie proposa :

- On joue à cache-cache ?

- Cache-cache ? C'est quoi, ça ? demanda la Curiosité.

- Cache-cache est un jeu. Je compte jusqu'à cent et vous vous cachez. Quand j'ai fini de compter…

je cherche, et le premier que je trouve sera le prochain à compter.

Tous acceptèrent, sauf la Peur et la Paresse.

- 1, 2, 3… La Folie commença à compter.

- L'Empressement se cacha le premier, n'importe où.

- La Timidité, timide comme toujours, se cacha dans une touffe d'arbre.

- La Joie courut au milieu du jardin.

- La Tristesse commença à pleurer, car elle ne trouvait pas d'endroit approprié pour se cacher.

- L'Envie accompagna le Triomphe et se cacha près de lui derrière un rocher.

- La Folie continuait de compter tandis que ses amis se cachaient.

- Le Désespoir était désespéré en voyant que la Folie était déjà à 99.

- CENT ! cria la Folie, je vais commencer à chercher...

- La première à être trouvée fut la Curiosité, car elle n'avait pu s'empêcher de sortir de sa cachette pour voir qui serait le premier découvert.

- En regardant sur le côté, la Folie vit le Doute au-dessus d'une clôture ne sachant pas de quel côté

il serait mieux caché.

- Et ainsi de suite, elle découvrit la Joie, la Tristesse, la Timidité...

- Quand ils étaient tous réunis, la Curiosité demanda :

- Où est l'Amour ?

- Personne ne l'avait vu.

- La Folie commença à le chercher.Elle chercha au-dessus d'une montagne, dans les rivières au pied des rochers.

- Mais elle ne trouvait pas l'Amour.

- Cherchant de tous côtés, la Folie vit un rosier, prit un bout de bois et commença à chercher parmi les branches,

- lorsque soudain elle entendit un cri : C'était l'Amour, qui criait parce qu'une épine lui avait crevé un œil.

- La Folie ne savait pas quoi faire. Elle s'excusa, implora l'Amour pour avoir son pardon

- et alla jusqu'à lui promettre de le suivre pour toujours.

- L'Amour accepta les excuses.

- Aujourd'hui, l'Amour est aveugle et la Folie l'accompagne toujours...





Joli, n’est-ce pas !?!

Répondre

Retourner vers « Le café des lettres et de la philo »