Vieillir.

Image Partageons sur les livres, les auteurs littéraires, les poètes, les philosophes, etc.
Répondre
Avatar du membre
Diane
Conseil Général
Conseil Général
Messages : 5509
Enregistré le : sam. 20 avr. 13, 12:22

Vieillir.

Message par Diane » dim. 01 avr. 18, 16:23

J'ai adoré ce texte de cette écrivaine et journaliste qui s'en va à la retraite.
Foglia dont elle fait référence fut à mon sens le meilleur, le super journaliste de mon coeur. J'ai encore dans un dossier certaines de ses chroniques.
Qui plus est il était un amoureux des chats (errants ses chats, tous) Je vous livre des extraits de cet article.



Quand on demandait à Foglia : « Comment ça va ? », il répondait : « Ça va vieux. »

C’était quelques années avant qu’il prenne sa retraite de La Presse. Je ne comprenais pas sa réponse. Je la mettais sur le compte de la coquetterie. Peut-être voulait-il qu’on lui réponde : « Mais non, t’es pas vieux, mon vieux. »

Sauf que depuis un an ou deux, je comprends, car, moi aussi, ça va vieille. Pas vieille dans le sens grabataire, non, non, vieille dans le sens plus tout à fait jeune.

La vieillesse arrive d’un coup, comme si, subitement, on passait de l’autre côté du miroir : la plus vieille à La Presse, des collègues de l’âge de ma fille, des patrons qui ont été mes stagiaires. J’ai même eu une patronne plus jeune que ma fille.

La vieillesse est perfide. Elle s’insinue tranquillement dans votre vie, mine de rien.

Le premier cheveu blanc, les vendeuses qui se mettent à vous vouvoyer, les jeunes qui vous cèdent leur place dans l’autobus, Facebook qui se met à vous vendre des produits pour la ménopause, vos amis qui passent le cap des 40 ans, puis celui des 50 et des 60 ans, les tarifs réduits, vos enfants désormais adultes, vos parents transformés en vieillards, les sujets de conversation qui passent des soirées bien arrosées aux enfants, puis aux bobos qui se transforment en maladie. Et la retraite, bien sûr, le sujet phare qui ouvre la voie de la vieillesse.

***

Les années ont passé, elles se sont additionnées sans me demander ma permission. Au début, je faisais partie des jeunes, puis, furtivement, je suis passée des plus jeunes aux plus vieux. Pourtant, j’avais la même énergie, celle de mes 35 ans. Dans ma tête, je n’avais pas vieilli.

Mon corps a commencé à me trahir à 62 ans, lui qui avait toujours tenu le coup. Depuis un an, j’ai des hernies discales qui m’empoisonnent la vie et qui m’empêchent de nager mes 80 longueurs de piscine, comme je l’ai fait toute ma vie.

Je vous rassure, je vais beaucoup mieux. On vit très bien avec des disques intervertébraux écrasés… une fois la douleur passée. J’ai eu mal pendant un an. Il faut dire que j’ai joué avec le feu en allant en République démocratique du Congo et en Arabie saoudite. Mea culpa. Moi qui sacrais beaucoup, j’en ai rajouté une couche. La douleur stimule les sacres, croyez-moi.

J’avais parfois l’impression que mes hernies avaient kidnappé ma vie, les salopes. Excusez-moi, mais ça me fait un bien fou de les insulter.

Quand je marchais, je cherchais un banc où je pourrais me reposer quelques minutes et je calculais chaque déplacement en fonction du nombre de pas à faire. Dans l’autobus, je sautais sur le premier banc vide. Un peu plus et je poussais l’audace jusqu’à demander à un jeune de me céder sa place, mais l’orgueil m’en a empêchée. Alors oui, ça va vieille.

***

J’ai décidé de prendre ma retraite avant mes hernies discales. J’ai eu de la difficulté à apprivoiser le mot. Retraite.

Au début, il m’apparaissait obscène, pour ne pas dire outrageant, mais j’ai fini par l’amadouer à force de le répéter dans ma tête.

À partir de janvier, j’ai commencé à calculer les dimanches soirs qui me séparaient de ma retraite. J’ai toujours détesté les dimanches qui viennent avec une anxiété que je n’ai jamais comprise, encore moins maîtrisée.

L’anxiété de quoi ? Je ne sais pas : redémarrer la machine ? Courir toute la journée ? La pression des heures de tombée ? La vie qui va trop vite ? J’écris de plus en plus lentement, d’ailleurs. Ça doit venir avec la vieillesse. Et le doute. Car on doute en vieillissant, ce qui est peut-être une bonne chose, allez savoir.

Eh oui, la retraite. J’ai peur du vide, bien sûr, qui n’a pas peur du vide ? Peur aussi de mon radotage, une autre chose qui, paraît-il, vient avec l’âge, radotage qui sera alimenté par la nostalgie. Maudite nostalgie, je suis forte là-dessus. J’ai passé des années à être incapable de regarder des photos de ma fille enfant parce que ça me mettait à l’envers.

Je vais écrire des livres. Et je vais aussi faire des reportages pour La Presse. C’est ce que j’ai fait pendant 29 ans. Je ne peux pas m’imaginer vivre sans écrire, mais je le ferai à mon rythme, sans pression. C’est ça aussi, vieillir, laisser du temps au temps, comme disait Cervantès…


Et pour vous les plus vieux ici ça va bien vieillir???
"On n'a pas un coeur pour les humains Et un coeur pour les animaux. On a un coeur, ou on n'en a pas!" Alphonse de Lamartine

Avatar du membre
Lorelei
Administration
Administration
Messages : 84532
Enregistré le : lun. 16 mai 05, 11:50
Contact :

Re: Vieillir.

Message par Lorelei » dim. 01 avr. 18, 19:25

je viens de rentrer fatiguée de la route, mais je lirai avec plaisir demain, merci :kiss:
"On reconnait le degré de civilisation d'un peuple à la manière dont il traite les animaux" Gandhi

Avatar du membre
dreamer
Administration
Administration
Messages : 29072
Enregistré le : mar. 13 févr. 07, 6:28
Contact :

Re: Vieillir.

Message par dreamer » lun. 02 avr. 18, 8:31

J'espère me bonifier comme le vin, bien que je sois parfois ...... Imbuvable !! :mrgreen:
Dans la vie, tu as deux choix le matin :
- soit tu te recouches pour poursuivre ton rêve
- soit tu te lèves pour le réaliser ...

rouroux
En camping
En camping
Messages : 86
Enregistré le : jeu. 09 nov. 17, 10:26
Localisation : B (BW)

Re: Vieillir.

Message par rouroux » lun. 02 avr. 18, 11:16

Amusant ce post, et franc. :grin:
C'est une bonne idée que d'écrire, son parcours, son vécu, je l'ai fait - et je corrige encore chaque jour, ou presque, mon fichier -, ça fait du bien et chose non négligeable, ça entretien la mémoire. Car elle peut poser problème brusquement sachez-le, je le constate avec ma Dame qui flanche sérieusement et progressivement :tristoun!
On te cède la place dans les transports ? Ben t'as de la chance, ce n'est quasi jamais le cas ici, et j'emprunte les bus aux heures scolaires. Mais bon, je ne vais pas en faire une diarhée non plus, je peux tenir le coup debout sans ressentir le poids sur les vertèbres, et les civilités c'est pas seulement une question de génération mais aussi celle de la société en général.
Il ne faut pas confondre nostalgie et comparaisons, c'est un travers que bien des gens transgressent allègrement. Ce n'est pas malsain de jeter un un oeil sur le passé, à condition de ne pas se mettre à le regretter, ou à le sublimer sous prétexte qu'on vivait mieux. Mieux ? Laissez moi rire. Ça dépend pour qui et à quel niveau de confort ; voudriez-vous retourner au(x) monde(s) :
des crinolines (ça, peut être),
des charrettes à bras, du gaz aux étages (quand y en avait),
de l'eau à la fontaine (oui, ça permettait de papoter mais la cruche te coupait les mains, et quand il caillait à pierre fendre t'attrapais un rhume),
du poêle à charbon dont la cheminée ne ''tirait'' pas toujours suffisamment, et des sacs qu'il fallait se coltiner (je l'ai assez fait pour maman),
des trams ou bus qui n'avaient pas (encore) de portes, dont l'horaire était élastique et coûtaient aussi cher que les actuels,
des fringues, des meubles, des accessoires domestiques, qui coûtaient un pognon fou, idem pour les distractions, les soins.
J'arrête ici la liste elle est exhaustive :mrgreen:

La vieillesse, le grand ââge,ce sont des most, des concepts, des dogmes peut être ? Je le pense. Il faut les vivre comme le reste, comme «l'avant», enfin faut essayer, chacun d'entre nous vit - et subit - son propre cas. J'ai pondu un important chapitre là dessus dans mon récit de vie, ça aidera peut être mes descendants à ne pas trop s'en faire, à leur tour...
Je vais bientôt fêter mes 77 ; à bien y réfléchir, ce sera probablement le dernier double chiffre que je parcourerai :-) ça m'étonnerait d'arriver au 88e étage :shame2: Statistiques récentes en mains, nous les mâles méritons d'atteindre 78 ans et nos compagnes 84. Voilà pour l'arithmétique !
En attendant je tiens le coup.
Image
Ne te moque pas des chiens, avant d'être sorti du chenil.

Avatar du membre
Lorelei
Administration
Administration
Messages : 84532
Enregistré le : lun. 16 mai 05, 11:50
Contact :

Re: Vieillir.

Message par Lorelei » lun. 02 avr. 18, 11:22

même si la vieillesse c'est dans la tête, le corps sait bien nous rappeler qu'il vieillit.
Ceci dit, on n'est pas vieux à l'âge de la retraite, on a encore une vie devant soi, surtout si on a la santé.
J'attends avec impatience ma retraite, car j'ai mille activités auxquelles je pourrai me consacrer sans limite.
Le tout est de ne pas se laisser aller, donc 'avoir des passions afin de continuer à rester jeune dans la tête.
"On reconnait le degré de civilisation d'un peuple à la manière dont il traite les animaux" Gandhi

Avatar du membre
Patience
Conseil Régional
Conseil Régional
Messages : 10499
Enregistré le : lun. 12 févr. 07, 18:29
Localisation : Est
Contact :

Re: Vieillir.

Message par Patience » lun. 02 avr. 18, 11:34

Beaucoup aimé le texte que tu as mis diane et merci Rouroux pour le votre ( 77ans ;-) chez moi cela amène le respect et l'éducation qui revient sur le devant de la scène ) car c'est aussi une vision intéressante .;
Pour ma part à l'aube de 60 ans ( j'ai 59 dans quelques jours ) c'est la première fois de ma vie que prendre un an de plus me dérange , je suis pas foutue de savoir encore pourquoi je coince à l'idée de la soixantaine , si ce n'est sans doute le spectre de la vieillesse alors qu'intellectuellement je sais que 60 ans n'est pas le vieillesse , mais je pense que c'est l'idée que de ce fait la solitude sera vraiment ma seule compagne .
pour mettre un chouia de gaité dans mon post , un ancien collègue m'avait un jour dit < si à 40 ans ( et 40 ans cela fait jeune maintenant quand je regarde derrière !) tu te réveilles que tu n'as pas une douleur quelque part , inquiètes toi , c'est que tu es mort > .Cela m'avait fait rire , parce que j'avais peu d edouleur , mais à presque 60 ans , elles sont présentes même si je ne les écoutes pas , depuis un sacré moment ..
sinon dans la tête , je suis comme beaucoup d'entre nous , encore jeune , enfin j'espère !!!
Garder l'espoir en soi, garder l'espoir en la vie et l'amitié...

Avatar du membre
Lorelei
Administration
Administration
Messages : 84532
Enregistré le : lun. 16 mai 05, 11:50
Contact :

Re: Vieillir.

Message par Lorelei » mer. 04 avr. 18, 8:14

Suite de sujet sur les grèves transféré dans la section agence de presse. ;-)
"On reconnait le degré de civilisation d'un peuple à la manière dont il traite les animaux" Gandhi

Répondre

Retourner vers « Le café des lettres et de la philo »