[DOSSIER] La Francophonie

Image Image Image Image Image Image Image Image Image Découvrons la francophonie vécue par les amis francophones du forum et son actualité
Avatar du membre
Lorelei
Administration
Administration
Messages : 83925
Enregistré le : lun. 16 mai 05, 11:50
Contact :

[DOSSIER] La Francophonie

Message par Lorelei » dim. 12 juin 05, 17:16

DOSSIER : LA FRANCOPHONIE




http://apf.francophonie.org/


L’ASSEMBLÉE PARLEMENTAIRE DE LA FRANCOPHONIE regroupe des parlementaires de 74 parlements ou organisations interparlementaires répartis sur les cinq continents. Son action vise principalement à promouvoir et défendre la démocratie, l’État de droit, le respect des droits de l’Homme, le rayonnement international de la langue française et la diversité culturelle.


AGENDA :

5-9 juillet 2005. XXXIème session de l'APF. Bruxelles (Belgique)
4-9 juillet 2005. IIIème Parlement francophone des jeunes. Bruxelles (Belgique)



Le Parlement de la Communauté française de Belgique : l'hémicycle
"On reconnait le degré de civilisation d'un peuple à la manière dont il traite les animaux" Gandhi

Opaline
Docteur Honoris Causa
Docteur Honoris Causa
Messages : 65402
Enregistré le : lun. 16 mai 05, 12:15

Message par Opaline » sam. 02 juil. 05, 14:45

[align=justify]Contrairement au Commonwealth composé d'anciens pays membres de l'empire britannique, la Francophonie n'est absolument pas un groupe de pays rassemblé autour de la France : il s'agit d'une organisation internationale dont de nombreux pays francophones sont membres et qui défend les valeurs des droits de l'Homme ainsi que de la diversité culturelle dans le monde - en particulier par la protection de l'usage de la langue française, langue usitée par environ 170 millions de personnes à travers le monde (3% de la population mondiale, 9° langue mondiale).[/align]

Image

Opaline
Docteur Honoris Causa
Docteur Honoris Causa
Messages : 65402
Enregistré le : lun. 16 mai 05, 12:15

Message par Opaline » sam. 02 juil. 05, 14:48

Liste des pays où l'on parle le français
* La France et tous ses territoires.
* La Belgique, le Luxembourg, la Suisse et Monaco.
* De nombreux pays africains : l'Algérie, le Burkina Faso, le Bénin, le Cameroun, le Congo, la Côte d'Ivoire, Djibouti, le Gabon, la Guinée, Madagascar, le Mali, le Maroc, la Mauritanie, la République centrafricaine, la République démocratique du Congo (ex-Zaïre), le Sénégal, le Tchad, le Togo et la Tunisie.
* Les Comores et les Seychelles, Vanuatu, Haïti et le Québec.
* Et de nombreuses minorités francophones en Inde (Pondichéry), au Moyen-Orient (en Egypte, à Israel et au Liban) en Louisiane aux Etats-Unis, au Canada dans de grandes villes comme Vancouver, Edmonston, Sakatoon, Winnipeg, Toronto et dans les régions de la Nouvelle-Ecosse et du Nouveau-Brunswick, au Cambodge, au Viet-Nam, au Laos, à l'île Maurice et en Afrique du Sud.


Image

Opaline
Docteur Honoris Causa
Docteur Honoris Causa
Messages : 65402
Enregistré le : lun. 16 mai 05, 12:15

Message par Opaline » mar. 12 juil. 05, 19:43

Le Canada nomme un nouveau conseiller à la francophonie



OTTAWA, 11 juil 2005 (AFP) - Le Premier ministre Paul Martin a annoncé lundi la nomination de Robert Collette au titre de "représentant personnel" sur la francophonie et de "délégué au Conseil permanent" de l'institution, selon un communiqué.

Ancien ambassadeur du Canada aux Philippines, M. Collette a été à la tête des délégations commerciales canadiennes en Afrique, en Europe et au Moyen-Orient, avant de succéder à Jacques Bilodeau.

Il travaillera en collaboration avec les Affaires étrangères et siégera au sein du Conseil permanent de la Francophonie qui s'occupe des volets politique, économique et de coopération de l'action de la Francophonie institutionnelle.

La ville de Québec, au Canada, sera l'hôte de la 12e réunion des États membres de la francophonie en 2008.



Opaline
Docteur Honoris Causa
Docteur Honoris Causa
Messages : 65402
Enregistré le : lun. 16 mai 05, 12:15

Message par Opaline » mar. 12 juil. 05, 19:44

Le recul du français dans les institutions de l'UE inquiète la Francophonie



BRUXELLES, 8 juil 2005 (AFP) - L'assemblée parlementaire de la Francophonie, réunie cette semaine à Bruxelles, s'est inquiétée du recul de l'usage du français dans les institutions internationales, notamment dans l'Union européenne.

"La question de la place du français dans les organisations internationales continue d'être un sujet de préoccupation", a déclaré vendredi Abdou Diouf, le secrétaire général de l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), devant les parlementaires.

Abdou Diouf, qui rencontrait vendredi après-midi Louis Michel, le Commissaire européen au développement, a exprimé en particulier ses inquiétudes quant à l'avenir du français au sein des institutions européennes.

"Il faut se battre pour que le français soit réellement respecté dans l'UE,

c'est important aussi pour les pays francophones" a-t-il insisté lors d'une conférence de presse.

Abdou Diouf et Louis Michel ont également annoncé la future signature de plusieurs accords entre l'organisation de la Francophonie et la Commission européenne sur des questions de prévention de conflits et maintien de la paix, de démocratisation et de coopération culturelle.

Soulignant la même évolution, Brigitte Girardin, ministre déléguée à la Francophonie, a appelé à "une vigilance permanente pour que le français ne disparaisse pas des institutions européennes" face "à la tentation du monolinguisme".

"La francophonie ne restera un pôle linguistique puissant que dans la mesure où le français reste une langue internationale utile, et en premier lieu en Europe", a expliqué la ministre.

Répondant à l'invitation du Parlement de la communauté française de Belgique, l'Assemblée a réuni pour sa 31ème session annuelle plus de 200 parlementaires représentant 45 parlements.



Opaline
Docteur Honoris Causa
Docteur Honoris Causa
Messages : 65402
Enregistré le : lun. 16 mai 05, 12:15

Message par Opaline » jeu. 14 juil. 05, 7:34

Des Japonais attaquent le gouverneur de Tokyo en justice pour avoir insulté la langue française

TOKYO (AP) - mercredi 13 juillet 2005, 16h34 - Un groupe d'enseignants et de traducteurs japonais ont engagé une action en justice mercredi contre le gouverneur de Tokyo, Shintaro Ishihara, accusé d'avoir qualifié le Français de "langue internationale ratée", a rapporté mercredi la chaîne japonaise NHK.

Trente-deux personnes ont participé à cette plainte déposée devant le tribunal de Tokyo, demandant à ce que le gouverneur de la capitale verse une somme de 10,5 millions de yens (94.600 dollars, 78.074 euros) de dommages et intérêts pour avoir insulté la langue française en octobre dernier.

M. Ishihara est accusé d'avoir déclaré que "le Français est une langue internationale ratée car elle ne peut pas être utilisée pour compter les nombres", faisant allusion aux chiffres tels que "soixante-dix" ou "quatre-vingt" ou "quatre-vingt-dix".

"C'est naturel pour les divers langages d'avoir des noms différents pour les nombres et des façons différentes de les compter, donc il est inacceptable qu'il insulte le Français de cette façon", a déclaré Malik Berkane, directeur d'une école de Français à Tokyo, lors d'une conférence de presse.

La ville de Tokyo a refusé de commenter l'affaire et s'est contentée de noter qu'elle n'avait pas reçu de notification officielle de la cour. AP

Avatar du membre
Lorelei
Administration
Administration
Messages : 83925
Enregistré le : lun. 16 mai 05, 11:50
Contact :

Message par Lorelei » ven. 09 déc. 05, 16:36

Le francophonie dans le monde

Le terme de francophonie apparut pour la première fois en 1880. C’est le géographe français Onésime Reclus (1837-1916) qui l’a employé pour désigner les espaces géographiques où la langue français était parlée. Il s’agit de l'ouvrage France, Algérie et colonies. On entend aujourd’hui par francophonie (avec une minuscule initiale) l’ensemble des PEUPLES ou des groupes de locuteurs qui utilisent partiellement ou entièrement la langue française dans leur vie quotidienne ou leurs communications. Le terme Francophonie (avec une capitale initiale) désigne plutôt l’ensemble des GOUVERNEMENTS, pays ou instances officielles qui ont en commun l’usage du français dans leurs travaux ou leurs échanges. Donc, on parle de deux réalités différentes selon qu’on écrit francophonie (peuples ou locuteurs) ou Francophonie (gouvernements ou pays).

Rappelons que le terme de «francophonie» provient bien évidemment du mot «français», une langue romane appartenant à la famille indo-européenne. On peut consulter un tableau montrant une typologie historique des langues romanes.


La suite à lire ici : http://www.tlfq.ulaval.ca/axl/francopho ... nieacc.htm


"On reconnait le degré de civilisation d'un peuple à la manière dont il traite les animaux" Gandhi

Avatar du membre
sindbad33
Conseil Général
Conseil Général
Messages : 5971
Enregistré le : dim. 09 avr. 06, 22:01
Localisation : Algérie
Contact :

Message par sindbad33 » lun. 17 avr. 06, 20:18

je croyais que la langue romane telle que vous la presenter , derive du latin et non pas d'une quelconque langue indo-europeenne, je ss pas un specialite mais pour ma part je pense que ca demande eclaircissements. merci

Opaline
Docteur Honoris Causa
Docteur Honoris Causa
Messages : 65402
Enregistré le : lun. 16 mai 05, 12:15

Message par Opaline » lun. 17 avr. 06, 20:28

Une explication peut-être ici :

http://www.tlfq.ulaval.ca/axl/francopho ... lngfrn.htm

j'avoue ne pas avoir tout lu ;-)

Opaline
Docteur Honoris Causa
Docteur Honoris Causa
Messages : 65402
Enregistré le : lun. 16 mai 05, 12:15

Re: DOSSIER : La Francophonie

Message par Opaline » jeu. 28 août 08, 12:33

Connaissez-vous l'Académie de la Carpette anglaise ?

L’Académie de la Carpette anglaise est une académie parodique, décernant chaque année depuis 1999 un prix dit d’« indignité civique » à un membre des élites françaises qui, selon son jury, s’est distingué par son acharnement à promouvoir la domination de l’anglais en France et dans les institutions européennes au détriment de la langue française.



Ce prix a été créé en 1999 par quatre associations de défense et de promotion de la langue française :


* Avenir de la langue française,
* Association pour la sauvegarde et l’expansion de la langue française (Asselaf) qui publie la revue Lettre(s),
* Défense de la langue française (DLF),
* le Droit de Comprendre (DDC).

Selon l’Académie de la Carpette anglaise, ce prix « distingue plus spécialement les déserteurs de la langue française qui ajoutent à leur incivisme linguistique une veule soumission aux puissances financières mondialisées, responsables de l’abaissement des identités nationales, de la démocratie et des systèmes sociaux ».

Selon cette définition, ce prix n’est pas une manifestation de chauvinisme mais une manifestation de promotion de la langue française en contre-pouvoir à la promotion de la langue anglaise là où la langue française pourrait être jugée légitime et de respect de la diversité culturelle, en particulier au sein de l’Union européenne, face à la culture « unique » d’origine « anglo-saxonne ».

Depuis 2001, a été institué un « prix spécial du jury » qui distingue les personnalités de l'élite européenne ou internationale qui collaborent activement à la propagation de la langue anglaise dans les institutions européennes ou internationales.

Les lauréats du prix de la carpette anglaise


* 1999 : Louis Schweitzer, PDG de Renault, pour avoir imposé l’usage de l’anglo-américain dans les comptes rendus des réunions de direction de son entreprise (juste devant Claude Allègre, sélectionné pour avoir déclaré à La Rochelle, le 30 août 1997, « Les Français doivent cesser de considérer l’anglais comme une langue étrangère »).
* 2000 : Alain Richard, ministre de la Défense, pour avoir obligé les militaires français à parler anglais au sein du Corps européen alors qu’aucune nation anglophone n’en fait partie.
* 2001 : Jean-Marie Messier, PDG de Vivendi Universal, pour avoir systématiquement favorisé l’anglais comme langue de communication dans ses entreprises.
* 2002 : Jean-Marie Colombani, directeur de la publication du Monde qui publie sans la moindre réciprocité, et à l’exclusion de toute autre langue, un supplément hebdomadaire en anglais tiré du New York Times.
* 2003 : le Groupe HEC, dont le directeur général, Bernard Ramanantsoa, a déclaré en décembre 2002 : « Dire que le français est une langue internationale de communication comme l’anglais prête à sourire aujourd’hui ».
* 2004 : Claude Thélot, président de la Commission du débat national sur l’avenir de l’école, pour avoir considéré « l’anglais de communication internationale » comme un enseignement fondamental, à l’égal de la langue française, et avoir préconisé son apprentissage par la diffusion de feuilletons américains en version originale sur les chaînes de la télévision française.
* 2005 : France Télécom, opérateur de téléphonie présidé par Didier Lombard, pour la mise en place de services et produits aux dénominations anglaises (« Business Talk, Live-Zoom, Family Talk... »), désigné par huit voix contre quatre pour Yves Daudigny, président du conseil général de l'Aisne pour sa campagne publicitaire en anglais « L'Aisne, it's Open ! ».
* 2006 : Le Conseil constitutionnel pour « ses nombreux manquements à l'article 2 de la constitution qui dispose que la langue de la République est le français » et pour avoir « déclaré conforme à la constitution le protocole de Londres sur les brevets, permettant ainsi à un texte en langue anglaise ou allemande d'avoir un effet juridique en France. »
* 2007 : Christine Lagarde, ministre de l'Économie, pour avoir quelquefois communiqué en langue anglaise avec ses services, à tel point que, selon le Canard enchaîné, celle-ci serait surnommée « Christine The Guard ».

Lauréats du prix spécial du jury à titre étranger

* 2001 : La société Lego, fabricant danois de jouets pour enfants, qui présente ses produits en France et dans le monde uniquement en anglais sous les expressions « explore being me », « explore together », « explore logic » et « explore imagination »
* 2002 : Romano Prodi, président de la Commission européenne pour l’affaire de l’étiquetage en anglais des produits alimentaires, et l’imposition de l’anglais comme langue unique de négociation pour l’élargissement européen.
* 2003 : Pascal Lamy, élu pour son utilisation systématique de l’anglais dans ses fonctions de commissaire européen, au mépris des règles communautaires.
* 2004 : Jean-Claude Trichet, président de la Banque centrale européenne, élu pour avoir présenté en anglais la politique de l’établissement devant le Parlement européen de Strasbourg et avoir déclaré lors de sa prise de fonction « I am not a Frenchman ».
* 2005 : Josep Borrell, président du Parlement européen, pour avoir avantagé l'anglais lors d'une session de l'assemblée parlementaire Euro-Méditerranée qu'il venait de présider à Rabat au Maroc sans prévoir la traduction des documents de travail.
* 2006 : Ernest-Antoine Seillière, président de l'BusinessEurope (ex-UICE, Union des industries de la communauté européenne), pour avoir prononcé un discours en anglais au Conseil européen à Bruxelles en mars 2006.
* 2007 : La police de Genève, pour avoir diffusé une publicité intitulée United Police of Geneva.

Michel Ange
Nomade
Nomade
Messages : 5
Enregistré le : dim. 14 janv. 07, 14:51

Re: DOSSIER : La Francophonie

Message par Michel Ange » dim. 08 févr. 09, 16:53

Six milliards d'êtres humains
1) 20% de langues chinoises et boudhistes
2) 20% de langues hindis et hindouistes
3) 20% de langues arabes et indo-européennes et islamistes
4) 20% de langues latines et catholiques
5) 10% de langues anglos et saxonnes et protestantes
6) 10% de langues régionales et tribales de diverses croyances animistes et autres
Et l'anglais est la seule langue qui recule ayant passé de 12% à 10% en un demi siècle

kellerman
Locataire
Locataire
Messages : 240
Enregistré le : jeu. 27 août 09, 11:32

Re: DOSSIER : La Francophonie

Message par kellerman » jeu. 27 août 09, 16:43

Jamais entendu parler de "langue islamiste",cette description m'est totalement inconnu,si c'est nouveau priere expliquer ??

Je sais que la langue de l'Islam,c'est l'arabe et non l'islamisme qui n'est pas une langue mais une ideologie si l'on peut dire,ou alors une conception radicale de l'Islam !

Avatar du membre
Lamia
Membre du comité des fêtes
Membre du comité des fêtes
Messages : 832
Enregistré le : sam. 17 janv. 09, 23:09

Re: DOSSIER : La Francophonie

Message par Lamia » ven. 11 sept. 09, 4:12

kellerman a écrit :Jamais entendu parler de "langue islamiste",cette description m'est totalement inconnu,si c'est nouveau priere expliquer ??

Je sais que la langue de l'Islam,c'est l'arabe et non l'islamisme qui n'est pas une langue mais une ideologie si l'on peut dire,ou alors une conception radicale de l'Islam !

Te tracasse pas, pour les chrétiens aussi y'a des nouveautés sur ce classement :mdr:
Ils parlent de langues protestantes :heeu:

Avatar du membre
YANOU
Conseil Général
Conseil Général
Messages : 5225
Enregistré le : ven. 06 mars 09, 21:20
Localisation : Villeneuve-lès-Béziers FRANCE

Re: DOSSIER : La Francophonie

Message par YANOU » ven. 11 sept. 09, 4:19

no pb lamia ..tu laisses filer ! :tiptop:
''Nous sommes tous ignorants, mais nous n'ignorons pas les mêmes choses''(A.Einstein )

Opaline
Docteur Honoris Causa
Docteur Honoris Causa
Messages : 65402
Enregistré le : lun. 16 mai 05, 12:15

Re: DOSSIER : La Francophonie

Message par Opaline » ven. 11 sept. 09, 6:33

kellerman a écrit :Jamais entendu parler de "langue islamiste",cette description m'est totalement inconnu,si c'est nouveau priere expliquer ??

Je sais que la langue de l'Islam,c'est l'arabe et non l'islamisme qui n'est pas une langue mais une ideologie si l'on peut dire,ou alors une conception radicale de l'Islam !
Tu as tout à fait raison, cette expression est incompréhensible
Dreamer a raison

Répondre

Retourner vers « L'observatoire de la francophonie »